samedi 8 décembre 2007

La saga de Hrolf Kraki de Anderson

Bonjour !
Aujourd'hui je vous parle d'un livre qu'un homme, que je nommerais Ami sans soucis, m'a offert pour mon anniversaire l'an dernier. Hrolf Kraki!
C'est une saga Viking qui se dévore en quelques heures pour peu qu'on ait le temps.
L'histoire, qui raconte la vie de Hrolf et de tous ceux qui vont graviter plus ou moins autour de lui, se déroule dans les terres Vikings d'antan, et l'auteur, sans qu'on ait à se forcer, parvient à nous faire pénétrer en spectateur actif dans ce monde. On se prend à imaginer, scène après scène, les images qu'il décrit.
Les héros sont attachants ou haïs, c'est selon. Les moeurs et les coutumes, même si le livre est romancé, sont une parfaite initiation pour le néophyte que je suis, sans pour autant être une simple vulgarisation.

Le style de l'écrivain est bon, on pourrait imaginer ce livre tiré des romans d'antan, des vraies sagas. Après le gros inconvénient, c'est d'être "obligé" de chercher soi même à trier le vrai du faux, le roman de l'histoire. Mais d'un autre côté, même les côtés les plus "légers" au niveau de la réalité nous plongent dans la vision qu'auraient pu avoir les personnages à l'époque.

Ainsi, même si c'est un "pavé", je ne peux que le conseiller à tous ceux qui cherchent un livre pour découvrir l'univers des Vikings ou pour se relâcher après une lecture "historique". (N'oubliez pas, pour les VRAIS néophytes dans ce domaine littéraire, à recopier les noms des personnages sur une grande feuille pour noter leurs liens aux uns et aux autres, ça aide énormément!).

Alors pour une note, je donnerais un 17/20 (pas plus car ce n'est pas un livre que tout le monde peut lire)...

Une phrase, non tirée du livre, j'aurais: "Un livre pour les Poilus, les hommes, les vrais!"

jeudi 6 décembre 2007

Balzac et la petite tailleuse chinoise

Dai Sijie nous livre ici une véritable perle. Un côté satirique du système communiste de Mao et un côté rêveur quant au pouvoir des livres.

L'histoire raconte la vie de deux jeunes chinois fils de lettrés et devant être envoyés à la Campagne pour être Rééduqués dans un village de culs-terreux. Les deux jeunes, dynamiques et utopistes ne veulent pas abandonner leur façon de pensée pour un système qui ne leur correspond pas. Ils vont rencontrer une jeune tailleuse chinoise, fille du tailleur des villages de la montagne où ils vivent. L'ami du narrateur va entreprendre alors d'offrir à la jeune fille une culture pour qu'elle ne soit plus une vulgaire campagnarde.

Racontée ainsi, j'ai pleinement conscience que le livre semble léger et pourtant. Pourtant on y rencontre l'envie de lire des livres "interdits" car contre les idéaux que prônent Mao, l'envie de décrouvrir de nouvelles façons de pensées, des histoires d'amour ou autres choses "universelles". Les héros les découvrent à travers Balzac, Hugo, etc...
L'histoire n'est pas une simple histoire d'amour (au contraire), ni une simple "critique" du système chinois de l'époque. Le narrateur, c'est nous, c'est ce regard qu'on pense avoir face à un système qu'on ne comprend pas et qu'on ne veut pas comprendre. Sa façon de parler ou de penser nous lient à lui de façon quasi intime, et on se prend d'envie de lire le livre d'une traite!
Au final ce qui surprend, c'est que l'histoire est simplement une histoire. Il n'y a pas de super-héros, pas de méchants pas beaux super-armés. C'est juste l'histoire de deux jeunes "dissidents" dans une montagne...

Notez que je note beaucoup de termes entre Guillemets, ceci pour une raison fort simple, je les exagère et les traduit avec notre façon de penser.


Pour conclure, j'ajouterai que le livre est très bien écrit, sans pour autant être d'un niveau de langue très élevé. Ce qui en fait une oeuvre accessible à peu près à tous (une fois passé le stade de l'adolescence^^).
Et il existe un film tiré de ce livre, film qui a été réalisé par l'auteur du livre.
Ce qu'il est amusant de noter, c'est que le livre et le film sont pas mal proches l'un de l'autre (de mémoire, car j'avais vu le film à sa sortie en salle). La fin est la même, ce qui m'avait surpris dans le film me surprend à nouveau dans le livre...

Allez, ma tite note pour la route:
14/20. (Pourquoi 14? Parce que tout simplement, ça se lit trop vite, et que même si ça nous offre un voyage vers une Chine d'antan et une culture que nous n'avons pas connu, j'aurais aimé en avoir plus. Et puis, ce n'est pas LE grand roman qui révolutionnera le monde, même si le message principal qu'il véhicule quant au pouvoir des livres me semble important...

Une phrase? (Pas tirée du livre)
Soyez ce que vous lisez.

mercredi 5 décembre 2007

news

Bonjour,
Rien de bien nouveau sinon que la semaine prochaine je testerais sans doute pour la seconde fois mon jeu de société. La Traque des Zombies.
J'écris un texte qui, même s'il est sans prétention, me permet d'écrire.
Je vais devoir aller à la piscine Vendredi et ça je pense que je ne vois rien de pire pour le moment à dire...

Mon court métrage est en stand by, mais d'un autre côté, j'm'en fiche un peu si j'arrive de nouveau à écrire (même si là c'est le manque d'idées qui pêche (cf. Le clandé!))

Je poste bientôt le début de mon texte;)

jeudi 29 novembre 2007

Mes critiques

Bonjour à tous!
J'ai eu envie de reposter mes critiques, même les plus anciennes, juste pour ne pas oublier ce que j'ai lu par le passé:)

Donc voilà. Désolé^^

Effroyables jardins de Quint

Bonsoir!
Ce livre, c'est le SEUL que je lise et relise parfois!
C'est un livre qui parle d'une "aventure" s'étant déroulée durant la seconde guerre mondiale. Mais ce qui est extraordinaire, c'est qu'elle est abordée par le biais d'un fils haïssant son père faisant le Clown.
Ce Clown est tragique, mais les gens le respectent et assistent à son spectacle. Ce clown est aussi instituteur, et il lui arrive de faire des spectacles au sein de sa classe. Son fils est dans sa classe et est honteux de son père.
Le livre est très court, mais quelle sensation on éprouve en l'ayant fini.

Le film qui a été tourné à partir de cette oeuvre est vraiment bien mené et joué, même si on remarque quelques différences vis à vis du livre. Rien de dramatique, au contraire, ça redonne une saveur à l'histoire!

Bon, la critique au final est courte car le livre est un pur chef d'oeuvre, et je ne connaisse personne qui l'ait lu et qui disent le contraire ;)

Allez, je me fend d'un bref compte rendu de la lecture. Cette histoire nous confronte à une certain résistance face à l'occupation Nazie. Les secrets de famille, le regard du père sur l'enfant. L'histoire est courte, mais menée d'une main de maître, si bien que nombre de sentiments sont remués dans le coeur du lecteur qui l'amènent à réfléchir, à se poser des questions sur lui, son passé, sa famille, son regard sur ses proches, voire à se demander ce que lui, aurait fait à la place d'un tel ou d'un tel...

Allez 19/20, parce que je le préfère au livre que j'ai critiqué juste avant^^

Une phrase?
Mon père, c'est le plus chic des types! (Encore une phrase qui n'est pas tirée du livre!)

Le Grand Meaulnes de Fournier

Bonjour,
Alors! Le Grand Meaulnes, on a tous entendu parlé au moins une fois dans sa vie de ce livre. Ce qu'on ne dit JAMAIS, c'est que c'est un livre qui est étonnant pour le style! On ne se rend pas compte à quel point il n'est pas "classique"!

Ce livre raconte l'histoire de deux garçons qui vivent dans l'époque de nos parents, ils vont ensemble à l'école où ils vivent. L'un d'eux est plus grand que les autres de sa classe et rien que d'être avec lui c'est l'aventure. Mais tout à coup, un schéma qui se veut assez "classique", devient tout à coup fantastique. C'est à dire qu'on ne se rend pas compte au départ qu'on risque de se demander si le héros a rêvé, si c'est la réalité, ou quoi.
Puis ensuite l'histoire retombe dans une certaine "normalité".
En gros, on voit la vie d'un enfant qui au final n'en sera plus un, mais tout au long, on veut lire la page suivante, on veut savoir ce qui va se passer. Et l'idée même de relire cette histoire me procure l'image d'un rêve éveillé^^

Chouette livre auquel je mettrais sans problème un 18/20 juste pour ne pas mettre de note maximale!

1984 de Orwell

Bonjour,
Je viens de terminer ma lecture de la semaine: 1984!
Je n'ai que deux grandes choses à dire, j'ai raté ce livre dans mes jeunes années en passant souvent à côté et en me disant que c'était inutile, et deuxième point, je suis déçu car j'ai vu le Film Equilibrium.

Alors, l'histoire, tout d'abord.
C'est l'histoire d'un monde totalitaire. Un système poussé à l'extrème où Big Brother est omniprésent dans vos vies. A tout instant, les gens sont observés, à tout instant les gens alentours nous écoutent nous observent... Bref, tout est géré et contrôlé. Le personnage central de l'histoire va se mettre à penser, à réfléchir à la situation.
En effet, l'histoire est modifiée pour que le présent corresponde à ce que disait le Parti dans le passé. Les gens n'ont conscience de rien car ils n'ont rien pour prouver ce qu'il se passe. Bref, lorsqu'on lit ce qu'il se passe, on se rend compte que déjà à l'époque où le livre a été écrit, Orwell avait déjà une vision claire de ce que pourrait devenir le monde.
C'est quand même un point important, c'est qu'on approche de plus en plus de ces systèmes "totalitaires", L'évolution vers ce qui est écrit semble Cohérent, c'est là que le livre est Bluffant!

Bon les personnages sont crédibles et attachants même si pour moi le livre est divisé en deux parties. La première où le monde est décrit et qui est effrayant, la seconde que j'apprécie beaucoup moins où on voit un peu plus ce qui en est réellement. J'ai décrit ça par un crescendo jusqu'à la fin de la première grosse partie. On arrive en haut d'une montagne pour dès les pages suivantes arriver en bas de la montagne sans pouvoir se souvenir comment on y est arrivé... C'est un peu dommage, mais ça reste énorme!


C'est pour ça que je pense à Equilibrium, qui je pense, est très librement adapté de cette histoire. On a un type qui réfléchit, pense à se rebeller et est observé... Mais Equilibrium laisse sans doute pointer une sorte d'espoir et de côté Hollywoodien qu'il n'y a pas dans 1984!
Là l'homme "est perdu au final" dans le sens où on suit du début à la fin son évolution...

Bon ce qu'il faut retenir c'est que "Qui commande le passé contrôle l'avenir et qui contrôle le présent contrôle le passé"!
Big Brother is Watching you!

Allez, ma note mythique: 17/20, juste parce que Equilibrium était trop présent dans ma tête du début à la fin :)

dimanche 18 novembre 2007

news

Bonjour à vous!

Bon, comme tous les mois, j'donne de mes news...
Toujours à la Fnac, plus épuisé que jamais je crois. Je rentre un peu trop souvent le soir pour faire quoi que ce soit, et ça ça m'énerve. Ma chérie n'ayant pas cours à cause de ces grèves et profs de crotte, et bah elle s'ennuie, et moi l'soir j'comate trop... Bref c'est nul...

Bon niveau productions du Lesendar... J'ai écrit des trucs pourraves sur le Clandé (ça m'énerve un peu), j'ai tenté d'écrire un peu d'autres trucs, mais j'me trouve nul en ce moment..
Le Court métrage est en stand by comme tous mes projets habituels.
MAIS! J'ai fait un jeu de société, et il me plait! J'l'ai fait lire, il semble plaire! Donc j'ai demandé de l'aide à des illustrateurs (si jamais y en a des qui lisent ceci, j'suis carrément preneur s'ils me proposent leur aide), donc on le peaufine! Première partie test, vendredi prochain...

Bon sinon, j'ai perdu mon grand père hier, mais comme j'l'ai dit à pas mal de gens, je vous remercie par avance de pas trop envoyer d'messages de soutien ou quoi. Moi ça va. C'est plus pour ma famille que ça m'ennuie cette perte...
M'enfin sans être un Dieu, mon pépé avait l'mérite d'être cool et marrant! Rien qu'pour ça il mérite une tite pensée d'ceux qui l'ont connu d'prêt ou d'loin..

Bref. C'était la news du mois en attendant d'retrouver un Lesendar productif!

samedi 17 novembre 2007

Infaillible? de Christophe Lambert

Bonjour,
Aujourd'hui je voulais critiquer le dernier livre sorti de Christophe Lambert (non toujours pas l'acteur!): Infaillible?
Ce livre est classé en jeunesse et pour le coup j'n'irais pas dire qu'il doit passer au dessus.
Tout le long de la lecture je pensais que j'allais "descendre" ce livre tant il ne me plaisait pas. Mais sans aller expliquer pourquoi (c'est la première fois que j'vous dit ça ;) ), je trouve que le scénario est très bien pensé.
Par contre lisez cette critique jusqu'à la fin pour vous faire une idée du livre s'il vous plait ;)

Les personnages.
La voyante, bon, j'ai cru comprendre à un moment qu'elle est colorée, et à un autre je me dis, non j'sais pas. Ensuite, elle parle un peu trop comme quelqu'un de simple ou comme un enfant. Si c'est normal pour du jeunesse, ça me perturbe. Trop souvent elle a des réactions "simples", sa façon de parler ne me semble pas crédible... Bref, je n'ai pas réussi à accrocher. Pourtant c'est le perso central...

Michael.
Lui, à l'inverse, comme c'est un enfant "spécial", et bien sa façon de parler et de penser, semble un peu plus élevée que celle de la Voyante, c'est le comble quand on sait qu'elle est censée avec vécu plus que lui... M'enfin... Lui est intéressant.

Le style
C'est à mon goût, le livre que j'ai aimé le moins avec Zoulou Kingdom. Là je serais moins agressif que pour Zoulou Kingdom en ce qui concerne la construction de l'histoire.
Infaillible? n'aurait pas dû être plus long, c'était vraiment "fatiguant" à lire.
C'est un livre qui se lit bien, mais le soucis c'est que je ne trouverais pas de créneau d'âge pour le conseiller. Les phrases courtes abondent, des vérités ou des explications scientifiques parsèment le livre, pourtant je ne le sens pas pour la jeunesse car le niveau de langage est trop infantile pour une adulte (la voyante).

La Principale Critique
Ma principale critique reste celle qui me chagrine le plus car je n'avais jamais relevé ce défaut chez Christophe Lambert, l'histoire est censée se passer aux états-unis, mais hormis l'idée qu'on observe une carte de la ville pour parler du lieu, c'est tout ce qui me met dans l'ambiance. En effet, la façon de penser ou de parler des gens me fait vraiment penser à la façon française. Des propos tenus dans différents passages du livre frappent instantanément puisqu'on se sent comme en France. Pourtant les points de vue des américains sur certains sujets ne seraient pas les mêmes que les nôtres...


Conclusion
En gros ce qui me gêne avec Infaillible? c'est que les livres pour enfants de Lambert étaient en général très bien écrits et donnaient envie de motiver des jeunes à les lire, de même qu'un adulte pourrait les lire sans honte. Mais celui-ci je me suis forcé à le lire pour le principe.
MAIS ! Il faut noter que le scénario est vraiment bon! (même si ça ne marque pas instantanément).

Je m'excuse encore envers mon écrivain préféré car je descend un second de ses livres


Note: 7/20 (pour les façons de penser des personnages, de parler des personnages)...


Bon, j'aimerais juste savoir si ce style a été pensé exprès pour les jeunes lecteurs, car dans ce cas, je me fiche probablement le doigt dans l'oeil, encore que même dans ce cas, je doute que j'aurais apprécié. Les Ailes du Ryu était jeunesse mais avec un super niveau d'écriture donc je doute...

La Brèche de Christophe Lambert

Bonjour à tous,
Aujourd'hui je vous parle d'un roman qui m'a plu. LA BRECHE de Christophe Lambert. Tout d'abord je tiens à préciser que ce n'est pas l'acteur top kitch, mais un Ecrivain ( qui semble sympathique et qui est actif et réactif sur son blog) qui a publié pas mal en littérature de jeunesse et en littérature tout court. Un de ces écrivains méconnus qui mérite peut-être d'être plus connu et reconnu...

La Brèche... Petit livre au format poche, mais au contenu assez bien fourni j'trouve.
Basé sur une uchronie (une réalité virtuelle), l'auteur se propose de nous faire voyager au travers du temps par le biais d'une émission de télé-réalité. Rien que ce mini spitch me faisait Baver! La jaquette et le résumé laissaient entendre qu'il y allait avoir la Seconde guerre mondiale, alors ni une ni deux je prends le bouquin à la fnac (hihi).

Imaginez, une émission de télé réalité se sert des sauts dans le passé pour filmer les événements phares de l'humanité. (La scène d'intro du livre est ma préférée tous romans confondus car elle m'a fait pas mal rêvé et m'a donné idées de jdr...)
Imaginez l'espace d'un instant, des envoyés du futur dans le passé, juste pour filmer et interroger des événements majeurs de l'histoire mondiale... Et bien imaginez encore plus, et imaginez ces reporters du futurs baignés dans la seconde guerre mondiale... Voilà vraiment l'idée du livre.

Les personnages sont réalistes, et j'ai envie de dire qu'assez vite on se les représente et on s'y attache. Pour un peu, si l'auteur avait voulu nous faire une suite, elle vaudrait le coup j'suis sûr!

Dans l'histoire, on passe de moments de "calme" ou de "flashbacks" à des moments où la guerre est vraiment bien décrite et où l'odeur du sang et les images du Soldat Ryan viennent en tête... Oui Le style est vraiment cinématographique! Pour le coup lire ce livre et voir le soldat Ryan ça serait énorme!
Bon je ne vais pas tout raconter, mais des petites surprises, pas mal de scènes vraiment originales et bien pensées. L'auteur trouve des métaphores vraiment intéressantes et imagées, ce qui permet une immersion d'autant plus jouissive... Bref, c
e roman se lit vite, et se dévore même! Le style est redoutablement efficace, et les phrases coulent naturellement. L'ambiance est très prenante et à aucun moment on ne se lasse.

Point négatif? Oui Lesendar sans côté négatif c'est pas Lesendar... Certains passages sont très prévisibles, d'autres un peu anecdotiques. Mais au final le livre se mange tellement bien, se voit tellement fort, qu'on ne peut pas passer à côté de lui et que ces sombres détails négatifs peuvent être oubliés rapidement, sans efforts:p


Le Livre vient d'être réédité, et l'auteur fait même un Making of de ce dernier ici: Blog à Lambert
Son site

19/20 pour tout lecteur je pense...

vendredi 16 novembre 2007

Sur les ailes du Ryu de Christophe Lambert

Un livre de Christophe Lambert, encore un.
Bon celui-ci est étiquetté littérature de jeunesse à partir de 9 ans...
Pour ma part, je n'envisagerais pas de faire lire ce livre avant 11-12 voire même 13 ans... Je sais que les enfants peuvent voir des choses affreuses et tout à la télé, mais je pense que les lire ça a un effet plus fort sur le mental... Bref, là c'est LE point négatif du livre...
Pourquoi j'commence par ça?
Parce que c'est tout ce qu'il y a à dire de mal:p

Le livre raconte l'histoire d'un garçon qui va vivre une grande aventure. Il va rencontrer des gens, se retrouver dans l'armée, etc... Oui dit comme ça, ça n'a rien de captivant...
Mais ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que c'est du Lambert, et qu'à ce titre, on n'est pas dans ce qu'on pourrait penser...
Déjà c'est un univers parallèle de type Médiéval-japonais. Les dragons existent et sont puissants, on vit dans un système de Caste, l'armée est respectée, voire crainte. La guerre est dans tous les esprits...
Bref, rien d'original si ce n'est la présence de ces dragons. Bon ok, c'est quand même vraiment bien pensé la façon dont ils sont abordés...
Comme c'est de la littérature de jeunesse tout est prévisible pour des grands enfants que nous sommes, mais pourtant on ne peut pas s'arrêter de lire tant que la dernière page n'est pas tournée!
L'histoire de ce gosse et de ses amis est vraiment prenante, on veut TOUT savoir, on veut rester avec eux jusqu'au bout (même si comme je le disais on prévoit pas mal de trucs (sinon tout))

Bref pour résumer.
Du Christophe Lambert, donc un style vraiment cinématographique. Les scènes sont décrites de façon très visuelles, ce qui fait qu'on ressort de la lecture avec les yeux remplis d'images comme après un bon film! L'écriture est assez légère pour qu'on se laisse bercer sans jamais butter sur quoi que ce soit et c'est agréable!
L'histoire est bien menée du début à la fin, même si on aimerait un peu plus...

Pour ma part j'ai même été scotché par les descriptions des batailles. Je m'attendais à du Soft et damned, il s'est lâché l'écrivain (d'où ma recommandation sur les âges du début^^)

Bref! Un très bon livre qui se lit vite et bien et qui donne du rêve!
A lire!

J'ai adoré la Brèche pour le côté télé-Réalité/Seconde guerre mondiale. J'ai aimé Sur les ailes du Ryu pour le côté Japonisant/Fantastique/"réaliste pour les descriptions et l'action".


Pour le plaisir: 19/20 pour un enfant de plus de 10ans. 15/20 pour quelqu'un qui sait ce qu'il cherche dans ce livre. 12/20 pour un non-averti!

Zoulou Kingdom de Christophe Lambert

Bon soyons francs. C'est ma déception du moment en littérature!
C'est pourtant écrit par un écrivain que je respecte et dont j'apprécie le travail, mais là non..
Grand Format donc 15€. Déjà ça me donne envie de lire un truc chouette car je n'achète JAMAIS en grand format...

Le style, rien à redire, c'est du Lambert (je sais je radote, mais c'est un style très visuel que j'adore!). Le livre se lit vite (mais moins que la Brèche puisque j'ai dû me forcer pour finir) et l'histoire est assez bien menée...
Grosse déception pour différentes raisons... La principale est cette impression de travail Baclé (désolé Monsieur Lambert mais là j'peux pas dire autrement). En effet, on parle d'un manchot tout du long, et ce type se lave les mains, serre des mains, pose ses mains sur des accoudoirs, bref ça fait bizarre.. Oui ce sont des expressions, mais les adapter aurait été bienvenu car là ça titille tout le temps.
Ensuite des moments comme à la fin du chapitre 9. Un trio de cavalier entre (deux hommes et une femme) dans un endroit , et au même paragraphe on lit "les trois hommes et la femme"...
Ce ne sont que des détails, mais j'ai vraiment eu cette impression désagréable tout le long du livre...
C'est décevant car autant la Brèche et les ailes du Ryu m'ont plu, autant là j'ai eu l'impression d'un brouillon tout au fil de ma lecture.

L'histoire est basique, avec énormément de stéréotypes (à un point que j'ai plusieurs fois ponctué ma lecture de "pffff" "ho non, c'est lourd"... )... C'est vraiment dommage car vu le thème je m'attendais à un truc vraiment mieux...
Le thème des Zoulous envahissant Londres est sympa c'est clair, mais les personnages sont tellement déjà vu dans tous les films et livres du genre que là ça en devient Blasant...
Je n'ai rien trouvé d'original sinon les Zoulous à Londres. La critique Sociale ou la comparaison à la Guerre des mondes, j'ai franchement souris car je ne trouve pas que ça soit vraiment bien mené...

LA bonne idée du livre a été de mêler la réalité à la fiction (Vive Lambert pour ça^^), en prenant des persos comme Wells ou elephant man par exemple... ça c'est sympa. Mais bon... J'sais pas, j'aurais attendu plus...
Les événements s'enchainent, mais on s'ennuie tant tout est deviné quelques paragraphes plus tôt...

[Spoiler sans en être un] Ma phrase que j'ai retenu du livre me fait penser à "Die Hard" mais pourtant je l'ai aimé: " juré, la semaine prochaine je me remet à l'exercice." Elle est dite par un flic en mauvaise posture alors qu'il poursuit un vilain pas beau... (Là, si malgré ma critique vous lisez le livre, vous serez déçus car dès les premiers paragraphes vous devinerez de qui je parle...) [Fin du Spoiler]

Bon au final, j'espère que ce livre sortira en format poche car pitêtre qu'il vaudra plus le coup en tant que Roman de Gare. C'est à dire en petit livre qui se lit bien et à qui on ne demande pas plus....




Lesendar qui pense que son auteur préféré risque de lui en vouloir pour un certain temps...

Pour le plaisir: 5/20 pour quelqu'un cherchant un livre chouette. 10/20 pour quelqu'un qui ne prévoit pas ce qu'il peut y avoir deux pages plus loin. 12/20 pour un vraiment très gentil lecteur ...

mercredi 17 octobre 2007

Des news?

Bonjour!
Rien de bien nouveau comparé à la dernière fois je pense...
Mais!
J'ai quasiment bouclée l'écriture de mon court métrage. Dialogues, situations, personnages...
Me manque le côté placement des caméras et jeux de caméras, mais là c'est pas évident pour moi donc j'demanderai de l'aide au voisin qui est "pro" pour ça^^
Ensuite me restera la recherche des acteurs, ce qui à mon avis sera assez périlleux. J'ai noté qu'il fallait environ de 14 personnes au minimum (pour 3 vrais acteurs) à 24 personnes... Oui j'vois grand, mais l'avantage, c'est qu'hormis les trois acteurs, les autres ne sont là que pour des très courtes scènes.
Mais ça demandera du travail quand même :)

Bref, j'avance, je perds pas le nord.
Mais c'est évident que tous les trucs que j'fais ou devais faire à côté en pâtisse un peu beaucoup...

Mon projet Capiter est rangé de côté pour le moment car j'ai lu des trucs dont j'aimerais mieux pas m'inspirer (sur les âmes et la magie en fantasy^^)...


Bref!
Voilà les dernières news importantes concernant l'avancement de mes trucs :)
Dès que je suis un poil plus mis dans le bain j'fais état de l'avancement du projet!


Bien à vous messieurs dames!



AH OUI!!! Vous pouvez enfin reposter des commentaires;)

mercredi 10 octobre 2007

Un mois plus tard

Bonjour,
Bon, cela fait déjà un mois que j'ai fermé mon blog.
Etait-ce nécessaire? Est-ce un bien? Je ne le crois pas.
Je suis dans une période difficile sur pas mal de points, tant au niveau de mon avenir que de mon présent... Heureusement, j'ai encore une chérie, un toit et une famille, sans compter évidemment mes amis. Mais pour ce qui est du reste, c'est tendu...

Passons ces détails pour en arriver au point qui vous concerne vous, amis lecteurs...
Je n'ai écrit qu'une chose durant tout le mois, c'est un texte pour le Clandé. Bon j'en suis content, mais ça reste quelque chose de "petit", sans avenir...

Je continue à me poser ces questions qui, il y a un mois bientôt, m'ont amené à fermer ce blog. Je n'arrive pas à trouver de réponses, à savoir si je pourrais être fait pour l'écriture...
Je rêve de parler avec un écrivain autrement que de façon virtuelle. Je rêve de trouver plus de pistes plus d'idées... J'ai le cerveau plein de trucs à raconter mais je n'arrive pas à me lancer... J'ai commencé à repenser à ces courts métrages que j'aimerais réaliser, est-ce que ce serait un projet que je pourrais mener à bout?
Je repense à ces divers jeux que j'ai tenté de créer et qui vers la fin ont été stoppés faute de trouver des illu' convenables...
Bref, j'ai l'impression que mes idées, mes "coups d'génie" ne seront jamais rien d'plus que des coups d'pieds dans une flaque d'eau, et non pas ce magnifique trois mâts voguant sur les flots que j'aimerais piloter...

Bref, un taf de 34h/semaine, dans le rayon librairie du "supermarché de la culture". C'est un métier qui m'enthousiasme et pour lequel je pense être fait, mais le CDD dure 2 mois...
Est-ce que je vais finir par trouver une voie dans laquelle m'engouffrer corps et âme?

jeudi 13 septembre 2007

le village aux sept cercueils

Bonjour,
Aujourd'hui, je critique Le village aux Sept cercueils.
Un livre de l'écrivain français que je lis depuis quelques temps: Christophe Lambert.
Mais il n'était pas seul sur le coup, Michaël Espinosa était l'autre auteur!
Un livre écrit à deux, ce n'est pas extraordinairement rare, mais ça a le mérite de n'être pas fréquent non plus.

Bon, ce livre est classé en jeunesse et comme pour "Sur les ailes du Ryu", je suis surpris de ce classement. Mais surpris en bien! En effet, les enfants de 12 ans et plus ont enfin des livres qui sont proches des films qu'ils peuvent regarder ou imaginer, ce qui change des trucs édulcorés ou conseillés par l'éducation nationale.

Pourquoi cette remarque? Parce que vraiment les descriptions sont bien faites, que l'ambiance est pesante et angoissante!
En un peu plus de 130 pages on n'a de cesse de vouloir tourner la prochaine page pour savoir ce qui va arriver aux personnages, où les auteurs vont nous amener...

Alors pour la forme.
Un livre de 137 pages avec une couverture qui me plait et met dans l'ambiance dès le départ. Une écriture qui comme je le disais donne envie de ne pas arrêter de lire, même lorsqu'on a mangé tous les ongles de nos doigts. Un découpage en chapitres qui est judicieux puisqu'on se croirait dans un film. Les fins et débuts de chapitre faisant penser à des fondus au noir destinés à permettre au lecteur de se reposer un instant avant d'enchaîner à nouveau...

Pour l'histoire.
Bon j'ai une imagination débordante, donc dès le départ j'avais deviné un gros truc de l'histoire, mais cela n'a gâché en rien mon plaisir! Au contraire, j'ai à chaque instant voulu aller voir si je me plantais ou pas...

L'histoire est celle d'une troupe de soldats napoléoniens perdus dans le désert espagnol. Ils vont arriver dans un village nommé "El Perdido". Là tout commence et tout finit. C'est prenant, du début à la fin (oui je radote). ça se lit malheureusement très très vite. J'ai personnellement mis une après midi pour le dévorer.
L'ambiance est vraiment bien décrite et présentée. On se croirait au côté des personnages (même si je trouve que par moments il y a des descriptions qui sont un peu en trop...) et on a envie que ce qu'on imagine ne leur arrive pas.
Le format poche du livre et l'édition jeunesse est un poil frustrante car au final on aurait aimé que le livre s'approche plus de la psychologie des personnes, les décrive plus. On aurait aimé que certains détails soient un peu plus poussés (les combats, les "engueulades"). Mais ce n'est qu'un petit détail de lecteur qui en veut toujours plus car ça ne nuit pas du tout à la lecture et au plaisir éprouvé!

Au final...
Si je devais noter ce livre je le noterais 17.5 /20.

Seul bémol: Si vous l'achetez pour votre enfant, il pourrait sans doute faire de mauvais rêves. Il y a pire à la télé, mais tout de même je me méfierais :)

Pour les rôlistes! Ce livre est une bonne source d'inspi pour un scénar à la Ravenloft!


Ultime détail: 4,50€ le livre! S'en priver c'est comme ne pas vouloir acheter de nougat sous prétexte qu'on dévorerait la barre avant d'arriver chez soi...


Edit: Par principe, comme le Sieur Lambert a mis cet article en lien sur son blog, je le recopie dans celui-ci.

Le renouveau

Bonjour à vous fidèles lecteurs.
Bon... Je suis désolé, mais je vais fermer mon blog pour un tout petit temps (promis juré craché).
Le temps de savoir si des histoires mériteraient d'être écrites plus longuement ou pas. Je me tâte depuis quelques mois, années, vies, à écrire de façon plus "pro". Or étant actuellement dans un moment important de ma vie, je me dis, pourquoi ne pas en profiter?
J'ai l'occasion de passer souvent sur le blog d'un écrivain que j'apprécie et je vais tenter de suivre le pas. En effet, j'ai pas mal de projets en cours, mais ceux concernant l'écriture sont sans doute ceux qui me tiennent le plus à coeur, alors pourquoi ne pas tenter?

Comme je vous le disais à l'instant, cette fermeture n'est que temporaire, je vous l'assure! Donc n'effacez pas l'adresse lesendar.blogspot.com, j'le rouvre d'ici peu.
Concrètement, je vais prendre le temps de relire mes trucs, de mettre de côté ceux que je veux bosser.
Ensuite je hiérarchise mes envies. C'est à dire, partir sur quelque chose de long ou une sorte de recueil? Bosser sérieusement ou "pour le plaisir"... Bref, ces questions bêtes auxquelles j'aimerais prendre le temps de répondre.
Ensuite je remettrais en ligne le blog. Pas d'inquiétude, ça ne prendra pas plus d'un mois je pense!
Je vais tenter de trouver un ou deux "lecteurs malgré eux" afin de voir si mon style plait ou pas. Tenter de lire mes textes ça peut me faire tomber très bas, ou au contraire me donner des ailes, et je veux essayer! Evidemment, vous êtes lecteurs de ce blog, vous appréciez ou non ce que j'écris, mais comme j'ai déjà eu l'occasion de m'en rendre compte, il existe des gens qui n'aiment pas l'écriture sur le net, pour lesquels ceux qui écrivent sur le net sont TOUS imanquablement des AMATEURS... Alors ce sont certains de ces gens que je vais essayer de capturer en mon ântre pour les forcer à me lire et me dire ce qu'ils en pensent :p

Voilà messieurs dames! Je vous dis à bientôt et surtout: Portez vous bien ;)

Et promis, je reviens d'ici peu!

mardi 24 juillet 2007

Le Bon fils

Bonjour,

Tite critique sur un film que j'ai vu hier.


C'est Le Bon fils. Un film de 1993 avec Macaulay culkin et Elijah Wood.
C'est l'histoire d'un gosse qui perd sa mère dès le début du film, et qui va devoir passer deux semaines dans la famille de son oncle (avec une tante, un cousin et une cousine) pour que son père puisse signer un contrat au Japon (je crois), afin d'être tranquille durant longtemps avec son fiston.

Le soucis, c'est que Macaulay est le vilain cousin. Elijah va avoir de plus en plus de mal à vivre là bas mais devra tenir bon...


Raconté comme ça c'est un peu bidon, digne du dimanche après-midi sur M6... C'est ce que je me disais avant de le regarder en fait...

En fait, c'est un petit Thriller sans prétention, mais vraiment bien mené.
Le scénario n'est pas constitué de trucs entremêlés les uns dans les autres pour nous faire rester devant le film, il se laisse regarder sans soucis, et avec l'envie perpétuelle d'en savoir plus...
Le Rôle de Macaulay est vraiment bluffant. On pourrait se demander si faire jouer un film de ce type à des gosses de 10 ans n'est pas perturbant pour leur vie future, vraiment...
Son rôle est vraiment incroyable, d'un point de vue psychologique il tient la route, d'un point de vue logique aussi... Le Rôle d'Elijah wood nous permet de resté ancré dans la réalité, de ne pas accepter ce que fait l'autre... Bref c'est vraiment bien foutu!

Aucune scène en trop, aucune à rajouter...


La seule critique négative concerne la musique puisque là, on dirait vraiment du téléfilm M6...
Le titre allemand: Das Zweite Gesicht (le deuxième visage) permet de comprendre mieux que le titre VO ou français je trouve puisque c'est vraiment ça, un gosse qui est "un ange" face à tout le monde, mais qui ne connaît aucune limite dès qu'ils se retourne... Dire démoniaque ça fait kitch alors que j'pense qu'il n'y a pas de meilleur mot...


Bref, je termine juste en disant que c'est un film à voir Absolument!

Vous aurez aussi compris que bien que ce film soit tourné avec des enfants, il leur est totalement déconseillé... Je ne sais vraiment pas comment ils pourraient l'interpréter, mais j'irais pas tenter l'coup en leur montrant...



Si j'devais noter le film, je lui mettrais un 16-17 / 20 (Pour la musique et pour quelques tits passages qui auraient pu être un chouilla mieux...)

lundi 28 mai 2007

Kebab Connection

C'est un film allemand datant de 2006.
Un jeune turc venu réaliser le premier film de Kung Fu allemand... C'est le pitch du film.
Sincèrement, je ne pense pas que ce film puisse recevoir de critique négative. C'est une véritable PERLE!
La critique de la société allemande et turque en allemagne, le choc des cultures... Bref, ça ne nous parle que très peu ici. Mais pourtant... Le film est vraiment universel! C'est un film qui mérite d'être vu et revu! En effet, le thème de la paternalité est vraiment très bien traité.

L'humour y est vraiment frappant, l'ambiance accroche dès les premières secondes...
Les acteurs sont crédibles, on a l'impression de les connaitre, voire même parfois d'être à leur place.
C'est vraiment un magnifique film à ne pas rater!
Evidemment si ce n'était qu'un film comique, je ne l'encenserais pas. En effet, il y a déjà "Mec elle est où ma caisse?" et "Wayne's World". Là le truc c'est que c'est parlant. La façon dont chacun des thèmes sont abordés est profonde et parlante, même s'ils sont traités sur un ton léger au premier coup d'oeil.

La paternalité, les différences culturelles, le côté sombre qui peut faire partie de nous, les malheurs que l'on peut vivre et la façon de les vivre...
Pour que je fasse un message pour un film, c'est tout de même pas pour rien :) (j'ai eu mes éclats de rire, et quelques moments où les larmes auraient pu couler :) )


Si je devais noter ce film, je lui mettrais un 18/20 (juste parce qu'on ne met pas plus si ce n'est pas la perfection... Mais j'pourrais quand même^^)

mercredi 4 avril 2007

Ambre

Bonjour à tous!

Je viens de terminer à nouveau la lecture du cycle des Princes D'Ambre de Roger Zelazny!
Comme à chaque fois j'en ressors avec plein d'images en tête et l'envie de le relire..

C'est une saga en deux fois cinq tomes.
Les cinq premiers racontent l'histoire de Corwin (le héros qui raconte lui même son histoire^^) et les Cinq derniers racontent celle de son fils Merlin (pas l'enchanteur!)

Qui sont-ils?
Ce sont les héros de l'histoire.
Ce sont des princes D'Ambre.
Ambre?
Ambre est l'opposée des Cours du Chaos. Entre eux deux s'étalent des quantités infinies d'Ombres. D'ombres? Les Ombres ce sont les univers, planêtes, territoires... Bref, la Terre est une Ombre , la Terre à l'époque des chevaliers de la table ronde aussi, la Terre dans 4000 ans aussi... Bref, tout ce qu'on peut imaginer comme mondes et univers doivent pouvoir se trouver en Ombre. L'Ombre est une sorte de reflet (métaphorique ou non) de ce qu'on trouve en Ambre ou aux Cours.
Les princes d'Ambre et du Chaos ont ces pouvoirs d'aller d'Ombres en Ombres.
Ils y sont soit des gens comme nous (mais plus forts et plus puissants) , soit des dieux, soit ce qu'ils veulent... Bref leur puissance est inégalable. Et un ambrien au mieux de sa forme pourrait dézinguer à lui seul un village médiéval , une vingtaine d'hommes bien entrainés... Bref...

En fait Cet univers est incroyablement riche, emplit d'images, de clins d'oeils à notre monde..
On y trouve des jeux de Cours entre les princes d'Ambre (et ceux du Chaos), jeux de cours pour obtenir le plus de pouvoir, pour obtenir le trône. On se tue rarement en Ambre (contrairement aux Cours) , mais on se fait des coups en traître très souvent.

Corwin dans le premier tome redécouvre ses pouvoirs, et de fil en aiguille ,on comprend mieux son monde et la réalité... (des livres j'entends^^)
Il va évoluer au gré des événements au départ, puis c'est lui qui va de plus en plus agir et réagir...
Jusqu'à l'apothéose...

Son fils nous refait la même, sauf que lui sait dès le début qui il est, et que niveau puissance il n'a rien à envier à son père..

On ne parlera pas trop de la Marelle (donnant son pouvoir aux princes d'Ambre et permettant à Ambre et ses Ombres d'exister...) ou du Logrus, versant opposé de la Marelle, régissant les Cours du Chaos.
On ne parlera pas trop des pouvoirs des Atouts (ces cartes représentant des lieux ou des gens et nous permettant de les contacter, voire de les rejoindre)

Bref, le style d'écriture est simple et efficace! On accroche tout de suite et on a envie d'aller jusqu'au bout!
Vraiment un chef d'oeuvre non pas de la littérature dans le sens Proust et compagnie, mais plutôt dans le sens qu'il marque son époque et que son style est très évocateur et que l'univers présenté est trèèèès riche!

Seuls gros inconvénients, on a des personnages qui sont trop déshumanisés. Oui il y a des alliances ou des inimités, mais elles ne sont que ça. On a cette impression que les personnages ne sont pas humains (oui ils ne le sont pas), qu'ils n'éprouvent que des sentiments pour "la forme". Je sais que l'histoire est décrite par "un narrateur", mais on ne ressent que trop rarement ses émotions. C'est dommage...




Bon désormais je dois parler du tas de caca qui a été écrit il y a peu de temps.
Zelazny est mort.. Un type nommé Bétancourt (qui écrit pour Star Trek) a écrit "les préludes d'Ambre" . C'est une Trilogie qui vient se placer avant les dix tomes dont je parlais plus haut...
Elle raconte comment a été créé Ambre, et comment la famille d'Ambre a pu exister. Elle parle de ce qu'on connait peu au final, les cours du Chaos..
Bref, elle pourrait être bien, mais:
-Mais elle n'est pas de Zelazny , et le style de Bétancourt est vraiment trop différent et trop commun.
-Mais il prend certaines libertés qui pour ma part me choquent (aussi bien dans des parties non exploitées par Zelazny, ou lorqu'il se permet des clins d'oeil (à Bambi notamment!) )

Bref, à lire c'est pas évident car vraiment c'est différent en moins bien.

Mais les points positifs c'est que désormais il existe une version "officielle" d'événements qu'on avait pas encore jusque là, et qu'on a des pnj puissants à réutiliser en partie de jdr...

Bref, de très bon romans (ceux de Zelazny) et des préludes intéressants même si pas tiptop à lire!


Critique postée ici:
http://www.arbre-des-sources.com/forum/ambre-vt966.html

vendredi 16 mars 2007

Etoiles Garde-à-vous. / Starship troopers

Bonjour, aujourd'hui je viens vous faire une critique du roman Etoiles garde-à-vous. Starship troopers en anglais. Ecrit par l'américain Robert Heilein.


Ce livre nous présente l'évolution d'un jeune au sein de l'armée. L'histoire se passe dans un futur où la seule façon d'être citoyen et d'avoir le droit de vote est d'avoir fait son service militaire d'au moins 2 ans. L'humanité a colonisé de nombreuses planètes dans la galaxie; ses ennemis ont presque tous été écrasés, sauf les punaises contre qui la guerre reste ouverte.

Le monde développé par Heinlein semble crédibles, les cours d'Histoire et de Philosophie Morale permettent au lecteur de comprendre l'univers dans lequel les personnages évoluent. On apprend ainsi quelle est la société et la façon dont elle a évolué. Certaines critiques formulées par le professeur de ce cours font échos à des problèmes de notre monde actuel.
Ce qui est un peu choquant avec ce livre c'est qu'il a été écrit par un ancien militaire américain en 1959, pourtant aujourd'hui encore, ce texte est vraiment "parlant". Il n'est pas déconnecté de notre réalité, et le futur qui y est décrit est plausible!
Le monde et son évolution, l'armée (son mode de fonctionnement, sa façon de recruter, sa gestion de la guerre, son matériel..) sont cohérents, ils sont issus d'un regard crédible sur l'évolution possible de notre monde.
Le raids décrits au début du livre, le matériel dont disposent les soldats font partie de la science-fiction, mais pourtant bien qu'anciens il ne font pas tache.
Donc c'est bien de la Science-fiction, mais on peut sans soucis la classer dans l'anticipation!
C'est là que je critique les critiques!

Le personnage principal est un jeune sortant à peine de ses études. Fils d'une famille aisée, il est assez intelligent. Néanmoins c'est au sein de l'armée et par le biais de ses cours qu'il découvre son monde. On assiste ainsi à la naissance du "parfait petit soldat". Ce livre pourrait être considéré comme étant un livre de propagande militaire pour les jeunes de ce futur. Les propos sur les faits décrits, les pensées sont celles du héros.

Heinlein était un homme de son époque, contre l'arrêt des essais nucléaires en plein air, ancien militaire, etc... Il semble avoir tous les maux!
Pourtant le héros du livre, ou même le professeur d'Histoire et de Philosophie Morale à qui sont comparés Heinlein ne sont d'après moi pas des "projections" de ce dernier! Même si l'auteur fait dire à ses personnages des choses proches de ses opinions, elles collent parfaitement à ceux qui les disent! On peut dire que le Monde a son univers qui lui est propre, les propos qui y sont tenus reflètent bien les pensées que pourraient avoir les gens y vivant.

A ce titre, le filme Starhip troopers de Paul Verhoeven est un très bel hommage au livre! En effet, il introduit dans l'histoire des thèmes que l'auteur aurait sans doute pu intégré s'il avait écrit ce livre aujourd'hui (en passant outre l'histoire d'amour du film, typiquement hollywoodien). Carl et son rôle dans les RG, les femmes sont égales aux hommes dans l'armée, la société est parfaite même si on en voit les défauts qui semblent naturels aux gens y vivant. La critique qu'on trouvait dans le livre quant à la société et aux abus potentiels d'une armée dirigeant une société sont bien rendus dans le livre! on voit vraiment un futur qu'on ne voudrait pas voir apparaître tel quel.
Les scènes d'action sont ultravitaminées et gores en comparaison avec celles du livres, mais elles sont visuelles et tout le monde les visualisent parfaitement, elles accrochent le téléspectateur et l'impliquent énormément plus dans l'action, il est amené à réfléchir aussi vite que les personnages, et je pense qu'effectivement, si on passe à côté de la critique sociale on tombe dans une parodie chargée de second degré! C'est là une force de ce film!
Cependant, j'ai une critique sur le film, c'est qu'il cache la scène du début du livre où les soldats terriens font un Raid sur une ville pour montrer la puissance de feu des humains, effrayant ainsi les éventuels opposants. Ce passage aurait pu être mal interprété dans le films, en effet, imaginez les soldats allant faire une frappe digne d'actions terroristes, détruisant les locaux importants... La frappe préventive non pas par les missiles, mais avec des soldats beaucoup plus mobiles et pouvant tuer moins de civils. Effectivement on connait plus ou moins ceci, mais dans le film ça aurait pu passer comme une justification d'actions terroristes. Dans le livre pourtant, cette scène me semble plus qu'importante car elle montre une des façons qu'ont eu les humains de maintenir l'hégémonie terrienne!

Pour conclure, vous aurez pu voir que le livre, comme le film, sont une bonne critique de notre société contemporaine. On y voit une critique de la société des civils, une critique du fonctionnement de l'armée. L'auteur s'attache même à critiquer les systèmes politiques en place (comme la critique du communisme au travers des Punaises). Il tente d'amener une analyse du monde d'un point de vue militariste, ce qui permet d'avoir une vue sur ce que serait un monde dirigé par l'armée. Un monde très policé où les libertés s'obtiendraient par le service militaire, et où les châtiments corporels publics sont une solution pour atténuer la criminalité. (L'auteur développe notamment une théorie sur la façon dont on dresse un chien et dont on devrait gérer l'évolution d'un civil...)
Comme je le disais plus haut, ces points de vue et ces opinions s'intègrent très bien au monde et en font partie intégrante! Ce qui donne un tout très cohérent! C'est pour ça que j'aime ce livre, il permet de réfléchir. Et c'est aussi pour ça que je n'aime pas les critiques descendant l'écrivain, je pense que ces critiques n'ont pas su percevoir le vrai message de l'auteur...