jeudi 13 septembre 2007

le village aux sept cercueils

Bonjour,
Aujourd'hui, je critique Le village aux Sept cercueils.
Un livre de l'écrivain français que je lis depuis quelques temps: Christophe Lambert.
Mais il n'était pas seul sur le coup, Michaël Espinosa était l'autre auteur!
Un livre écrit à deux, ce n'est pas extraordinairement rare, mais ça a le mérite de n'être pas fréquent non plus.

Bon, ce livre est classé en jeunesse et comme pour "Sur les ailes du Ryu", je suis surpris de ce classement. Mais surpris en bien! En effet, les enfants de 12 ans et plus ont enfin des livres qui sont proches des films qu'ils peuvent regarder ou imaginer, ce qui change des trucs édulcorés ou conseillés par l'éducation nationale.

Pourquoi cette remarque? Parce que vraiment les descriptions sont bien faites, que l'ambiance est pesante et angoissante!
En un peu plus de 130 pages on n'a de cesse de vouloir tourner la prochaine page pour savoir ce qui va arriver aux personnages, où les auteurs vont nous amener...

Alors pour la forme.
Un livre de 137 pages avec une couverture qui me plait et met dans l'ambiance dès le départ. Une écriture qui comme je le disais donne envie de ne pas arrêter de lire, même lorsqu'on a mangé tous les ongles de nos doigts. Un découpage en chapitres qui est judicieux puisqu'on se croirait dans un film. Les fins et débuts de chapitre faisant penser à des fondus au noir destinés à permettre au lecteur de se reposer un instant avant d'enchaîner à nouveau...

Pour l'histoire.
Bon j'ai une imagination débordante, donc dès le départ j'avais deviné un gros truc de l'histoire, mais cela n'a gâché en rien mon plaisir! Au contraire, j'ai à chaque instant voulu aller voir si je me plantais ou pas...

L'histoire est celle d'une troupe de soldats napoléoniens perdus dans le désert espagnol. Ils vont arriver dans un village nommé "El Perdido". Là tout commence et tout finit. C'est prenant, du début à la fin (oui je radote). ça se lit malheureusement très très vite. J'ai personnellement mis une après midi pour le dévorer.
L'ambiance est vraiment bien décrite et présentée. On se croirait au côté des personnages (même si je trouve que par moments il y a des descriptions qui sont un peu en trop...) et on a envie que ce qu'on imagine ne leur arrive pas.
Le format poche du livre et l'édition jeunesse est un poil frustrante car au final on aurait aimé que le livre s'approche plus de la psychologie des personnes, les décrive plus. On aurait aimé que certains détails soient un peu plus poussés (les combats, les "engueulades"). Mais ce n'est qu'un petit détail de lecteur qui en veut toujours plus car ça ne nuit pas du tout à la lecture et au plaisir éprouvé!

Au final...
Si je devais noter ce livre je le noterais 17.5 /20.

Seul bémol: Si vous l'achetez pour votre enfant, il pourrait sans doute faire de mauvais rêves. Il y a pire à la télé, mais tout de même je me méfierais :)

Pour les rôlistes! Ce livre est une bonne source d'inspi pour un scénar à la Ravenloft!


Ultime détail: 4,50€ le livre! S'en priver c'est comme ne pas vouloir acheter de nougat sous prétexte qu'on dévorerait la barre avant d'arriver chez soi...


Edit: Par principe, comme le Sieur Lambert a mis cet article en lien sur son blog, je le recopie dans celui-ci.

Aucun commentaire: