jeudi 29 novembre 2007

1984 de Orwell

Bonjour,
Je viens de terminer ma lecture de la semaine: 1984!
Je n'ai que deux grandes choses à dire, j'ai raté ce livre dans mes jeunes années en passant souvent à côté et en me disant que c'était inutile, et deuxième point, je suis déçu car j'ai vu le Film Equilibrium.

Alors, l'histoire, tout d'abord.
C'est l'histoire d'un monde totalitaire. Un système poussé à l'extrème où Big Brother est omniprésent dans vos vies. A tout instant, les gens sont observés, à tout instant les gens alentours nous écoutent nous observent... Bref, tout est géré et contrôlé. Le personnage central de l'histoire va se mettre à penser, à réfléchir à la situation.
En effet, l'histoire est modifiée pour que le présent corresponde à ce que disait le Parti dans le passé. Les gens n'ont conscience de rien car ils n'ont rien pour prouver ce qu'il se passe. Bref, lorsqu'on lit ce qu'il se passe, on se rend compte que déjà à l'époque où le livre a été écrit, Orwell avait déjà une vision claire de ce que pourrait devenir le monde.
C'est quand même un point important, c'est qu'on approche de plus en plus de ces systèmes "totalitaires", L'évolution vers ce qui est écrit semble Cohérent, c'est là que le livre est Bluffant!

Bon les personnages sont crédibles et attachants même si pour moi le livre est divisé en deux parties. La première où le monde est décrit et qui est effrayant, la seconde que j'apprécie beaucoup moins où on voit un peu plus ce qui en est réellement. J'ai décrit ça par un crescendo jusqu'à la fin de la première grosse partie. On arrive en haut d'une montagne pour dès les pages suivantes arriver en bas de la montagne sans pouvoir se souvenir comment on y est arrivé... C'est un peu dommage, mais ça reste énorme!


C'est pour ça que je pense à Equilibrium, qui je pense, est très librement adapté de cette histoire. On a un type qui réfléchit, pense à se rebeller et est observé... Mais Equilibrium laisse sans doute pointer une sorte d'espoir et de côté Hollywoodien qu'il n'y a pas dans 1984!
Là l'homme "est perdu au final" dans le sens où on suit du début à la fin son évolution...

Bon ce qu'il faut retenir c'est que "Qui commande le passé contrôle l'avenir et qui contrôle le présent contrôle le passé"!
Big Brother is Watching you!

Allez, ma note mythique: 17/20, juste parce que Equilibrium était trop présent dans ma tête du début à la fin :)

4 commentaires:

lesendar pas loggé a dit…

Hihi, J'viens d'entendre un truc sur Ben laden. Il deviendrait le Goldstein de 1984 d'ici quelques années (si ce n'est déjà le cas), que ça ne m'étonnerait pas :)

Oui oui, on y arrive!

Jet Black a dit…

1984 a aussi pas mal inspiré le flim "Brazil" de Gerry Gilliam (ex-Monthy Python). A voir si ce n'est déjà fait ;-)

Lesendar a dit…

Je savais bien que j'avais raté un film à voir absolument!
J'ai aussi Tous à Zanzibar à lire...

Décidemment, le totalitarisme plaît^^

Alain a dit…

"Brazil"

tu dois absolument te procurer ce film.

c'est du Gilliam pur sang; c'est fort, c'est fait avec un gros budget mais ça donne un beau spectacle sur la toile donc why not.

c'est complètement loufoque aussi. bref, du Gilliam donc !

+lain