mardi 27 mai 2008

Neverwhere de Gaiman

Bonjour,
Il y a plusieurs mois (années?), j'avais lu "American Gods" de Neil Gaiman. Une véritable claque littéraire. L'histoire des anciens dieux luttant contre les nouveaux dieux étaient tout simplement jouissive, racontée avec une plume merveilleuse!
Pourtant, les fans de l'auteur m'avaient conseillé de lire Neverwhere qui, d'après eux, étaient bien meilleur que l'autre.
N'osant pas franchir le pas durant longtemps, de peur d'être déçu, j'ai tout de même acheté le livre récemment.
En moins d'une semaine, je l'ai dévoré...

Un livre parfait. Une histoire qui, si elle n'a rien d'extraordinaire, n'en n'est pas moins réussie et parvient à tenir le lecteur captif dans ses ficelles. On avance avec les personnages, on découvre le monde du Londres d'En Bas avec Richard, le personnage principal de l'histoire. Les protagonistes sont tous riches en symboles et ont tous une identité forte et inoubliable.
Que ce soit le Marquis de Carabas, Porte, Chasseur, Les Parle-aux-rats, ou MM Croup et Vandemar... Tous vont rester dans mon esprit comme sources d'inspiration...

L'histoire se résume assez rapidement. Richard Mayhew, un londonien typique, ayant travail et compagne, découvre une jeune fille blessée sur le trottoir alors qu'il se rendait à un rendez-vous très important pour sa future femme. C'est en décidant de ne pas laisser cette fille sur le trottoir que sa vie va basculer. L'amenant à découvrir une nouvelle facette de Londres, à rencontrer des personnages mythiques et fantastiques...
L'intrigue ne se dévoile qu'à la fin et n'amène pas de déception majeure. Si la fin ne m'a pas époustouflé, il n'en reste pas moins qu'elle est extrèmement visuelle! On ne peut s'empêcher d'imaginer les scènes, les descriptions sont cinématographiques, les dialogues parfaitement réussis... Rien à redire.
L'auteur, en plus de maîtriser son sujet et de ne pas nous perdre dans des détails insignifiants, parvient à créer un chef-d'oeuvre! Le livre ne contient rien en trop, on ne se demande pas si des choses auraient pu être ajoutées ou quoi... Parfait!

Personnellement, j'ai adoré Porte et son pouvoir, Croup et Vandemar qui par leur décalage et leur façon d'être sont attachants comme pourrait l'être un piranha en train de suffoquer sur le bord d'un fleuve...

Si je devais noter ce livre, je lui donnerais un bon 18/20. Pas plus simplement parce que la fin ne m'a pas "transporté", mais qu'elle n'est pas décevante pour autant, loin de là.
On a droit à une fin digne d'un film et c'est plaisant. On a un début, une histoire, une fin qui ramène vaguement à un début. C'est bien mené!
L'humour est très présent, malgré le côté très sombre de l'histoire. Un humour "so british" et toujours très à propos. Les réflexions de Richard sont vraiment impressionnantes tant elles collent avec ce qu'on imagine que pourrait dire l'anglais londonien dans un film...

Bref, un livre à lire ABSOLUMENT !

4 commentaires:

Lesendar a dit…

Il faut noter qu'à l'origine Gaiman a fait une mini série télé sur cette histoire. Il a écrit le roman par la suite... C'est ce qui donnerait cet aspect très visuel sur certains passages du livre je pense...

dadzou a dit…

ça me fait penser que je dois me remettre dans le livre que tu m'as conseillé d'acheter, "Les chroniques des crepusculaires"... j'en suis bientot à la centième page ^^'

Lesendar a dit…

T'aimes pas ou tu as juste pas eu l'temps?
Non parce que sinon va falloir se faire à l'idée qu'on a plus les mêmes goûts^^

dadzou a dit…

j'aime bien, mais j'ai attrapé la flemme de lire des romans, depuis un petit moment (la faute à Zelazny ? ^^).
bah, ça va revenir, et un jour je pourrai reprendre mon rythme de un livre par mois ^^'