mardi 24 juin 2008

Console à Haut risque de Christophe Lambert

Bonjour à tous!
Continuant dans ma fan attitude du sieur lambert, j'ai acheté ce livre la semaine dernière. Un livre jeunesse.
Alors...
L'histoire est assez simple à résumer, un enfant, gagnant d'un concours consistant à créer la trame d'un jeu vidéo qui sera développé par A.D.S, la société à la mode et à la pointe de la technologie en ce qui concerne les jeux vidéos, arrive dans les locaux de la société et apprend que le principal développeur de son jeu est mort en le testant. Est-ce la faute de la console? Est-ce un meurtre, un suicide ou autre chose?
L'enfant mène l'enquête dans son coin...

Techniquement, c'est du Lambert. Comme ça ne parle pas encore à tout le monde, je développe.
L'histoire avance bien, le lecteur imagine les scènes sans problème tant l'auteur sait jouer sur les descriptions sensorielles. Le rythme est digne d'un film d'action et d'enquête. Le retournement final est sympa... Bref, joue bien son rôle! Il raconte une bonne histoire, et il la transmet très bien!
Le jour où j'ai un gosse capable de lire, j'lui offre ce livre, c'est sûr.

Tous les thèmes des livres jeunesse sont abordés.
Un héros enfant, confronté aux adultes. Il a ses propres soucis, mais doit s'ouvrir aux autres, réussit avec un ami handicapé. L'ami handicapé est nécessaire et apporte ses connaissances et compétences (Un vieux cliché, mais il permet d'aborder le thème du handicap malgré tout!). L'action est à peu près crédible et apporte un poil de rêve pour les enfants. En effet, les héros se jouent des systèmes de sécurité des adultes, ils parviennent à faire ce qu'ils veulent en prenant des risques. J'aimais ces histoires étant petit! (Oui j'aime encore ces histoires et alors?!)
J'ai beaucoup aimé le le côté "taille", on a l'impression d'être dans la peau du p'tiot.

Les petits bémols?
Certaines choses sont "dépassés" techniquement, les disquettes ou cartouches vont bientôt faire partie des musées, mais on les connaît encore.
Par moments, des descriptions font un peu "bateau", étant dans un livre jeunesse ça passe bien puisque les jeunes n'ont pas encore ces formules "toutes faites" en tête, mais bon, moi ça m'a fait tiqué plusieurs fois d'avoir des séries d'adjectifs clichés ("bruissements, petits craquements, remuements infimes mais omniprésents", "un mauvais pressentiment gonflait en lui" ...) des trucs pas choquant, mais peut-être trop classiques..
Le jeu vidéo me perturbe car j'n'ai pas bien saisi si on bougeait vraiment ou pas réellement, si oui alors comment est reliée la console, à quoi sont reliées les électrodes? Si non, comment est codé l'environnement du joueur? C'est un détail dans l'histoire, et je ne pense pas qu'un enfant ira penser à ça, mais bon, moi ça m'a intrigué...

Au final, c'est une histoire qui est bien menée, qui est intéressante, qui donne vraiment envie...
Personnellement j'ai adoré les descriptions des parties dans le jeu vidéo. J'ai revu Halo et un autre jeu que je n'arrive plus à nommer. L'intégration des armes et des boucliers, les cheats permettant de les booster, etc... JOUISSIF pour l'ancien geek que j'étais...
L'auteur va même jusqu'à parler du Killer et des grandeurs nature sans entacher la réputation de ces "jeux"! Alors que demander de plus?!

Le petit livre sympa à faire lire à votre fiston qui aime les jeux vidéos et qui n'aime pas trop lire. Vous aurez peut-être LE livre qui le réconciliera avec la lecture^^!

(Désolé pour la note, je n'arrive pas à en trouver une :p)

3 commentaires:

Anonyme a dit…

tres intiresno, merci

Anonyme a dit…

Merci pour ce descriptif, mon fils devait faire une fiche de lecture et ne l'ayant pas lu moi même, votre avis m'a été précieux pour l'aider et apprécier son travail.

Le Ludiste Torcéen a dit…

Il n'y a pas de quoi ;)
Au pire, sachez que l'auteur du roman est très disponible sur Facebook et par mail :)