mardi 22 juin 2010

Jpod de Douglas Coupland

Jpod de Douglas Coupland chez Le Diable Vauvert.

Avez-vous déjà lu un livre qui vous ait tant transporté que le résumer en est devenu impossible, voire même dont le simple fait d'en parler déflore la trame, la narration? Qu'il vous semble peut-être même impossible de lui rendre hommage à sa juste valeur?
Voici mon problème avec Jpod.

C'est un Chef d'oeuvre!
Le style d'écriture est entraînant, vivant, dynamique. La narration est entrecoupée de détails, de publicités, d'idées, etc... (Visuellement, ça donne un livre totalement différent de ce qu'on a l'habitude de lire). Avec la masse d'informations futiles ou pas qu'on amasse, on veut tout vérifier, on veut "faire comme" les personnages du roman. Bref, on est happés par l'histoire que l'auteur raconte et par ce qu'il ne raconte pas. C'est bluffant.

L'idée de base, si je parviens à la résumer correctement tient à ceci: "Ethan travaille à Jpod, dans une entreprise de jeux vidéos. Ses collègues et lui doivent inclure un personnage de tortue (parce que les tortues sont "cools" d'après leur nouveau responsable!) dans un jeu de skateboard où une tortue n'aurait logiquement pas sa place. Mais Coupland ne s'arrête pas à ça, loin s'en faut. S'en tenir à ce "pitch", ça aurait été trop simple. Il se lance dans des digressions captivantes, crée des personnages crédibles et charismatiques, les plonge dans des situations hallucinantes (mais crédibles!). Si bien qu'on voudrait presque que le livre ne s'arrête jamais, qu'on voudrait voir ces personnages pour discuter avec eux...

Tout au long du livre, l'auteur nous immerge dans une culture que tous ne chercheront pas à comprendre, celle de ma génération, la génération des trentenaires qui sont nés une seconde fois lorsque Internet est arrivé. Lorsque la moindre question idiote trouve une réponse via "google". On est à la limite extrême de la culture Geek. Les plus âgés pourront ne pas adhérer, pourtant ce livre est, pour moi, un miroir de notre époque.

Oserai-je conclure en écrivant que Douglas Coupland a écrit ici le livre d'une génération?
Oui j'ose! Et je dis même qu'il ne faut le manquer sous aucun prétexte!

Un grand merci au Diable Vauvert qui encore une fois nous livre un livre de qualité!


Voici quelques liens pour ceux qui voudront en savoir plus sur l'histoire, le livre, Coupland ou le Diable vauvert:
- Le diable vauvert: www.audiable.com
- Douglas Coupland: www.coupland.com et fr.wikipedia.org/wiki/Douglas_Coupland
- Jpod: www.jpod.info
- Différents blogs parlant de Jpod: Krinein, Chronicart

Et encore, il y a la dose de liens à trouver par vous même :)

Edit: Ne ratez pas ce livre!

2 commentaires:

Eric a dit…

J'ai lu et je suis d'accord avec toi - c'est le livre d'une génération. Une génération confuse et chtarbée =)

D'ailleurs il faudrait que je me penche sur plus de Coupland un de ces quatre moi.

Lesendar a dit…

J'ai essayé Eleanor Rigby, j'ai trouvé ça nul, j'ai essayé un autre de lui aussi j'ai pas aimé. J'trouve qu'il écrit la même chose différemment et que ça rend l'histoire pauvre...
Bref, j'ai aimé que ce livre pour le moment de c'type ;)