mardi 15 juin 2010

Vegas Mytho de Christophe Lambert

Vegas Mytho, le dernier roman adulte de Christophe Lambert. Attendu depuis plus d'un an par les fans.
Le pitch est plus qu'attirant: "Les dieux des anciens panthéons existent, ils sont devenus Hommes parmi les Hommes. Dans les années 50, à Vegas, deux panthéons divins se livrent une guerre sur fond de Casino, de FBI et de Mafia."

Le scénario, même s'il est classique, est assez bien ficelé. La trame narrative reste fidèle au genre des "polars noirs". On est "baladé" d'événement en événement comme dans un film.
L'auteur s'est documenté sur pas mal de choses, comme d'habitude ça se sent, parfois un peu trop.

Bon, en fait, je ne pourrai pas être objectif tant ce livre m'a frustré. Tout d'abord, je tiens à préciser que j'ai lu American Gods et que c'est un livre qui m'a vraiment plu. Mais je vais tenter d'en faire abstraction durant cette critique...

Le premier point négatif pour moi est la narration. Le narrateur est un pseudo alcoolique, un pseudo artiste, mais rien dans sa façon de raconter l'histoire ne sonne vrai. Il est stéréotypé sans parvenir à faire crédible. Il est vulgaire, cru et trop peu intéressant pour qu'on ait envie de faire l'effort de le suivre. On pourrait penser à un parti-pris, mais en fait, ça ne colle pas.
Si on lie ce point aux personnages divins, on se sent encore plus mal. Là encore, ils sont stéréotypés, mais en plus, comme le personnage principal, ils sont "bêtes", prévisibles, voire pire, carrément pas divins. On pourrait s'attendre, de la part d'immortels, à des dialogues plus relevés, voire plus "classieux", mais non, on a l'impression de lire des dialogues d'un mauvais film français. C'est dommage.

Pour clôturer le tout, l'autre gros aspect négatif, et pas le moindre, c'est le fait que l'histoire est censée se dérouler dans les années 50, mais qu'à AUCUN moment je n'ai eu la sensation d'y être immergé. L'histoire pourrait tout aussi bien se dérouler aujourd'hui, il y a 10-20 ans ou demain ou dans 10-20 ans, on ne verrait pas du tout la différence. C'est d'autant plus dommage que TOUT LE LONG du livre, on ne peut s'empêcher de remarquer des anachronismes, des remarques qui ne collent pas du tout à l'époque, des choix d'images qui ne sont pas d'époques ou qui sonnent "faux". Bref, moi qui ne suis féru ni d'histoire antique, ni des fifties, j'ai remarqué ces erreurs. Je n'ose imaginer les réactions des plus accros à l'histoire.
D'ailleurs, les anecdotes (ou événements de l'Histoire avec le grand H) relatés par nos personnages immortels, si elles sont sans aucune doute basées sur du réel et bien documentées, n'en restent pas moins trop classiques et "entendues" pour être intéressantes (Athena critique Hitler comme le font les "oui-mais" (C'est un fou psychopathe), Thor qui soutient Hitler pour le plaisir de faire la guerre (je Caricature, mais on est plus à ça près dans ce livre))...

En conclusion, Vegas Mytho est un roman avec des Dieux qui n'ont rien de divin (si, ils lancent des éclairs, peuvent lire dans les pensées, ou profiter de quelques super pouvoirs), qui se comportent comme les sous doués en vacances mais qui sont malgré tout plus balèzes que l'histoire (ils arrivent à manigancer et trahir plus que ceux qui manigancent et trahissent), et qui est narré par un type qui pourrait être n'importe quel clampin se prenant pour un "beau gosse de la narration".
Bref, du grand n'importe quoi...

Pourtant...
Ce livre pourra plaire à des personnes qui aiment lire sans se prendre la tête, qui ne sont pas gênées par de nombreuses libertés historiques (et autres anachronismes flagrants), ou qui pourquoi pas veulent s'essayer à de la fiction moins spatiale ou ork Vs elfes...
Fondamentalement, Vegas Mytho n'est pas mauvais, mais il aurait pu être mille fois meilleur. C'est ça qui me désole. Avoir trouvé un auteur qui se lise bien, mais pour lequel je me dis sans cesse "Si c'était mieux écrit, ça serait géant!"

Aucun commentaire: