jeudi 21 octobre 2010

Orgueil et préjugés et zombies de Seth Grahame-Smith

Si j'ai lu Orgueil et Préjugés de Jane Austen, c'était dans le but de comparer avec une adaptation amusante appelée "Orgueil et Préjugés et Zombies" de Seth Grahame Smith.
En effet, je pense que bien qu'il soit parfait, le roman de Jane Austen manquait singulièrement de Zombies. C'est indéniable! Vous avez vu des Zombies dans son roman? Non?! C'est justement parce que ça manque de Zombies. C'est de ce constat qu'est parti Seth Grahame Smith. Il a donc repris le texte original en le parsemant de Zombies.
Riche idée n'est-il pas?

Et bien, finalement, moi qui suit fan de Zombies, je n'ai même pas réussi à finir de lire la version avec les Zombies. Je ne sais franchement pas si c'est dû à la traduction ou réellement au texte, mais je n'ai pas adhéré une seconde au roman. Alors que j'ai vraiment été fan de la version de Jane Austen.
Dans Orgueil et Préjugés et Zombies, en version française, le texte est clairement moins bien écrit que dans Orgueil et Préjugés. Le niveau de langueage est plusieurs crans en dessous du classique. C'est là que je ne comprends pas. Orgueil et Préjugés et Zombies va être adapté au cinéma par Lionsgate. Le roman a cartonné outre-atlantique. Mieux encore, il a été adapté en BD et il y aura peut-être (je pense que c'est un "fake") une version Orgueil et Prédator et il y a eu un Abraham Lincoln Vampire Hunter... Mais pourquoi alors, je n'accroche pas?
Je trouve, outre le niveau de langage vraiment déplorable comparé à la version de Jane Austen, que les Zombies n'apportent rien à l'histoire.
Le potentiel qu'apportent les Zombies est énorme pour une œuvre classique (regardez l'effet qu'a eu Twilight sur les ventes des romans de Brönte), et à défaut d'être énorme, elle amène une lecture plus ludique de l'œuvre et peut permettre un nouveau regard sur le texte original.
Mais là, rien, ça ne veut pas prendre. Les Zombies n'apportent rien à l'histoire, sont traités comme du décor et pas vraiment un élément à part entière de l'histoire...
Bref, on est face à une grosse blague qui n'en est pas une. Certains qualifient ce livre de fanfiction (à l'image des nouvelles rédigées autour d'un personnage d'un jeu vidéo, d'une scène d'un film, ou de je ne sais quel autre "truc" tiré de je ne sais quel autre "média") qui aurait réussi, d'autres d'arnaques et clairement d'autres le considèrent comme une œuvre intelligente et "utile".

Tout ce que je peux en dire c'est que si ce n'est pas un défaut de traducteur qui rend le texte si mauvais (j'insiste sur ce point puisque d'après ce que j'ai lu, Seth Grahame Smith aurait gardé 85% du texte d'origine, or en français, le texte "d'origine" est mieux écrit dans le classique que dans la version avec Zombies), le livre en lui-même ne m'a rien apporté d'un point de vue "plaisir de lire", ou même d'un point de vue "culture Zombie"...

Bref, une pure déception pour moi...

Aucun commentaire: